Les précautions à prendre avant un examen de vitesse de sédimentation
0 4 minutes 3 ans

L’examen de vitesse de sédimentation sert à mesurer le taux de sédimentation dans le sang. Il s’agit de mesurer la chute libre des globules rouges ou hématies dans l’heure. Cette technique permet de savoir si une inflammation existe dans le corps. Dans tous les cas, votre médecin traitant soupçonne une infection, une tumeur ou autres pathologies avant de prescrire l’examen. Découvrez les informations importantes sur la prise de sang lors d’une vitesse de sédimentation.

Pourquoi une vitesse de sédimentation est-elle prescrite ?

La vitesse de sédimentation est un test sanguin pour marquer et vérifier une inflammation. Il s’agit de prendre un échantillon de sang dans le tube vertical et d’attendre une heure avant d’obtenir les résultats. En cas de fort taux en protéines, fibrinogène ou immunoglobuline, la vitesse de sédimentation augmente. Le médecin prescrit ce test sanguin afin de trouver les causes d’un symptôme de votre pathologie notamment pour :

  • Trouver s’il y a une inflammation
  • Evaluer la progression ou la régression de certaines maladies telles que le rhumatisme
  • Rechercher des anomalies dans les immunoglobulines
  • Suivre l’état d’un myélome
  • Une insuffisance rénale chronique

Ces cas sont confirmés lorsque le taux de la vitesse de sédimentation est élevé. Dans le cas contraire, une baisse de la vitesse de sédimentation peut annoncer la présence de certains facteurs anormaux tels que :

  • La destruction des globules rouges ou hémolyse
  • Le surdosage d’anti-inflammatoires
  • La polyglobulie ou absence de sédimentation
  • L’hypofibrinémie

Dans les cas où le résultat du test sanguin est un peu plus élévé que la normala, le risque qu’il y ait une inflammation est moindre ou non détecté par la vitesse de sédimentation.

Comment se déroule le test sanguin de la vitesse de sédimentation ?

L’examen de la vitesse de sédimentation est un test sanguin. La prise de sang nécessite un jeûne total depuis la veille au soir si le rendez-vous est dans la matinée. Etre à jeun signifie que vous n’avez absorbé aucun aliment solide depuis au moins 10 heures. Le non-respect du jeûne absolu peut fausser le résultat. Par précaution, il faut manger léger la veille au soir de votre prise de sang.

Il est important de respecter le jeûne pour ne pas fausser le résultat. La digestion est un travail qui va solliciter le sang .Les nutriments de vos grignotages et petit déjeuner peuvent se retrouver dans le sang. De plus, ce sont les graisses qui sont les premières à être prises en charge par le sang. Sa texture peut devenir alors laiteuse et perturber l’examen du sang.

Il est vivement recommandé de respecter toutes les précautions énoncées par votre médecin pour éviter de refaire un test sanguin. Une vitesse de sédimentation est anormalement élevée en cas d’infection, de maladie inflammatoire, de maladie rénale chronique ou encore de présence d’une tumeur dans le corps.